Association Maman Blues

By 5 décembre 2017Trouver du soutien
association maman blues

Maman Blues est une association porteuse d’espoir. Chaque bénévole a vécu la difficulté maternelle et peut témoigner qu’aujourd’hui, elle va bien. Lorsque tout est sombre autour de soi, pouvoir entendre la parole des mères permet de s’accrocher, de croire au retour du soleil malgré les intempéries. Elise

Maman Blues est une association d’usagers à but non thérapeutique de soutiens, d’échanges et d’informations autour de la difficulté maternelle, cette dernière s’apparentant à la difficulté psychologique à rentrer dans l’identité de mère.
Quand le site et le forum ont vu le jour il y a 13 ans, les forums généraux tels que Doctissimo, Magic Maman ne répondaient pas totalement aux besoins des femmes traversant un tremblement de mère. Les futures mamans et/ou les jeunes mères devaient pouvoir déposer leurs bagages en toute confiance.
C’est dans cet esprit que Nadège Beauvois Temple et d’autres mères à ses côtés ont décidé de créer ce lieu virtuel, anonyme et sécurisé. A ce jour, et comme il y a plus de 10 ans,  la particularité de Maman Blues reste d’être la seule association abordant la problématique de la difficulté maternelle et uniquement ce sujet.

maman blues association lignes de vies

Nous avons eu à cœur de développer notre site pour permettre à chaque mère de se rendre compte que ce qu’elle vit n’est pas une situation isolée mais un séisme que de nombreuses femmes traverseront. Lorsque le mal être s’insinue dans chacune de nos pensées, quand la maternité est vécue comme un calvaire, lorsque la vie ne semble plus avoir cette saveur d’antan et que l’enfant à nos côtés, inconnu, nous effraye, il est essentiel de tendre la main. Maman Blues joue très souvent l’intermédiaire entre les usagers et les professionnels. Nous avons constitué au fil du temps un répertoire national et international de professionnels afin de donner rapidement et sans aucune inquiétude les coordonnées de personnes sensibles et sensibilisées à la problématique de la difficulté maternelle.

Maman Blues est aussi porteuse d’espoirs. Chaque bénévole a vécu la difficulté maternelle et peut témoigner qu’aujourd’hui, elle va bien. Lorsque tout est sombre autour de soi, pouvoir entendre la parole des mères permet de s’accrocher, de croire au retour du soleil malgré les intempéries.

Notre réseau de bénévoles s’est énormément étoffé ces dernières années en partie grâce à notre page Facebook mais aussi grâce à toutes les personnes qui parlent de nous. Nous ne cherchons pas à être une grosse association. Nous souhaitons simplement que le tabou autour de la difficulté maternelle soit levé pour que chaque femme puisse évoquer ses ressentis sans peur du jugement. C’est un travail de fourmis que de faire connaître, reconnaître la difficulté maternelle mais chaque bénévole sur le terrain ainsi que sur le forum donne de son temps, de son énergie et par conséquent de sa personne pour donner une information claire sur le cœur de Maman Blues.

Devenir bénévole peut se faire de deux manières :

  • En venant répondre aux mères en tant que modératrice sur le forum après validation de sa candidature par l’équipe de modération. Il est important pour nous que les nouvelles modératrices se sentent à l’aise dans ce rôle en ne se mettant pas à mal au regard de leur propre histoire. Modérer permet d’accueillir les nouvelles arrivantes, de surveiller les propos tenus sur le forum, de donner des pistes de réflexion aux femmes qui se confient à nous.
  • En  s’investissant sur le terrain en tant que référente locale. C’est un rôle assez différent de celui de modératrice. Il s’agit de faire connaître Maman Blues aux parents et aux professionnels, de participer aux événements autour de la périnatalité, de répondre aux sollicitations des mères du département et éventuellement d’animer des temps d’échanges.

Pour ma part, j’ai rejoint Maman Blues il y a 6 ans. Je sortais tout juste de ma difficulté maternelle. J’avais traversé un tsunami que je croyais être la seule à avoir connu. Pour la petite histoire, j’ai sombré dès mon deuxième mois de grossesse avec pour apothéose le retour à domicile à J+5 où tout mon être a volé en éclats. Deux mois d’hospitalisation en clinique psychiatrique, une prise en charge en unité de psychopathologie périnatale pour ma fille par la suite. Je me suis sentie pleinement mère lorsque ma fille avait 1 an.

J’étais en colère, très en colère qu’on ne m’ait pas informée de ce que l’on pouvait vivre en donnant la vie. C’est ainsi que je suis tombée sur le forum. J’ai de suite eu envie de partager mon expérience. Je ne pouvais pas décemment laisser d’autres mères rentrer dans le mur sans ne rien faire. J’ai passé de nombreuses heures à répondre. J’ai aussi rejoint Christine Moulin sur Lyon pour la co-animation des groupes de paroles.

Depuis trois ans, j’ai repris la responsabilité du relais lyonnais.

M’investir était une « obligation ». Il y a des causes qui vous prennent aux tripes. Ce fut le cas pour Maman Blues.

Aujourd’hui, savoir qu’une mère ne sera pas totalement démunie est extrêmement rassurant pour elle et pour ses proches. Pouvoir mettre en place un suivi thérapeutique dès les premiers signes de souffrance est essentiel.

Elise

La page facebook de Maman Blues

Site web Maman Blues

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :