Devenir membre actif d’une association

By 11 janvier 2018Se reconstruire
Nos tout petits de la Réunion Association Lignes de vies

Je voyais des parents à qui cela venait d’arriver 2 semaines avant et je me suis revue. J’ai compris qu’on avait avancé et que je pouvais à présent contribuer à soutenir ces parents.

Présente toi et ta maternité

Bonjour, je m’appelle Anne-Gaëlle, j’habite à la Réunion et je suis la maman d’Eden (décédé en Avril 2015,  nous avons découvert deux semaines après la deuxième échographie que son soeur avait cessé de battre) et d’une petite fille Iris qui a 10 mois.

Comment as tu connu Nos tout petits de la Réunion?

J’ai connu l’association le jour de l’accouchement d’Eden, on nous en avait parlé mais on n’avait pas vraiment compris. L’association nous a dit : « si vous voulez on peut faire une empreinte des pieds d’Eden, sur la carte de l’association »
C’est quand j’ai vu la carte que j’ai compris que je n’étais pas seule. On m’avait proposé de rencontrer la sage-femme qui était aussi bénévole de l’association, pour discuter avec elle.  Elle nous a dit que l’association pouvait organiser une crémation collective avec plusieurs autres parents et une cérémonie d’adieu. Cela nous a plu et on a tout de suite voulu être soutenus.
Puis on a rencontré Cathy, elle nous a raconté pourquoi elle avait souhaité participer à l’association, pour apporter du soutien. Elle nous a aussi laissé beaucoup parler, c’était la première personne en qui on a eu confiance car on avait l’impression qu’elle comprenait tout ce qu’on disait sans parole blessante.
C’était elle qui s’occupait de l’organisation de la crémation collective, qui faisait le suivi auprès des parents, on a été beaucoup en contact avec elle entre Avril ( date de la perte d’Eden) et la cérémonie en Août. Entre temps, l’association a organisé des rencontres « pique-niques entre parents » et en Juin il y a eu la fête des parents (entre la fête des mères et la fête des pères). Pendant ce laps de temps on a rencontré d’autres membres de l’association : Severine, Sophie…

Quel a été le déclic de ton engagement?

On est allés aux groupes de paroles et de fil en aiguille, on est allés à tous les évènement que l’association faisait.
Au début on est devenus membres, puis en décembre on a participé à un atelier pour fabriquer un objet pour mettre sur le sapin en mémoire des tout petits. C’est à ce moment là que j’ai demandé à être plus active dans l’association, on m’a proposé le poste de secrétaire et en février 2016 je suis devenu secrétaire et responsable de communication.

Qu’est cela t’apporte?

Quand je repense à mon accouchement, je me souviens que 2 heures après on croyait qu’on était seuls à vivre ça, que personne n’allait nous comprendre et quand j’ai réalisé qu’une association existait, j’ai été soulagée.
Avec le recul, on se dit qu’on est bien lotis, il y a tellement de situations possibles; ça me fait du bien de faire du bien aux autres.
Par exemple, je voyais des parents à qui cela venait d’arriver 2 semaines avant et je me suis revue, j’ai compris qu’on avait avancé et que je pouvais à présent contribuer à soutenir ces parents.

Quels sont les nouveaux projets de Nos tout petits de la Réunion?

On essaye d’avoir de nouveaux adhérents, autres que les parents, par exemple le cercle autour des parents (grands parents…). Les membres se renouvellent régulièrement. Généralement, à leur inscription les parents sont très présents, puis ils prennent de la distance car ils ont besoin de s’en détacher, ils ont besoin d’aller de l’avant et de nouveaux parents viennent alors s’inscrire.
A long terme on aimerait faire plus que ce qu’on fait déjà : groupes de parole 1 à 2 fois par mois selon les demandes, la fête des parents en Juin, la fête de fin d’année (atelier), on s’occupe de la crémation collective au CHU de Saint Pierre, une cérémonie d’adieu qui est laïque environ tous les 4 mois, on fait aussi une vente de gâteaux pour avoir un peu de budget pour pour la fête de fin d’année (on fait ça dans le hall du CHU, c’est l’occasion de parler de l’association ce qui nous permet d’avoir beaucoup d’adhésions du personnel du CHU).
On aimerait faire aussi un évènement pour le 15 Octobre.
Avec mon arrivée, ma maman est devenue membre active en cousant des petits vêtements avec plusieurs gabarits, nids d’ange (avec l’étiquette de nos tout petits) – qu’on laisse à l’hôpital.

As tu un conseil à donner aux parents qui souhaitent se rapprocher d’une association?

Il n’y a aucune obligation à aller voir une association, mais mine de rien, cela apporte toujours quelque chose.
Il ne faut pas avoir peur de venir bien après, si par exemple on a peur de voir la détresse des autres ou si on est soi-même en détresse.

Blog de Anne-Gaëlle

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :