Thérapie holistique

By 14 janvier 2018Trouver du soutien
Thérapie holistique association Lignes de vies

J’ai appris, que chaque épreuve qui se présente sur notre chemin est un indice sur les blocages que nous devons dépasser. J’ai alors changé mon regard sur ces obstacles en y apportant une vision plus spirituelle.

Qui es-tu mon enfant que je ne connais pas ?

Je n’oublierai jamais ce jour où pendant mon déjeuner j’ai appris que ma meilleure amie Laetitia, venait de perdre son bébé, à presque 6 mois de grossesse, alors qu’elle était à l’autre bout du monde en plein voyage de noces. J’ai réalisé ce jour-là qu’on peut perdre un enfant qui semble être en pleine santé, du jour au lendemain, comme ça, sans prévenir et sans savoir pourquoi. C’était il y a 14 ans. Aujourd’hui le sujet n’est plus aussi méconnu même si le tabou n’est pas encore levé sur le deuil périnatal. Et malheureusement trop de parents se retrouvent encore souvent seuls face à ces événements douloureux. J’ai accompagné mon amie comme je le pouvais à cette époque et je suis fière aujourd’hui qu’elle ait transformé cette douleur en un talent : celui d’aider les autres à vivre le deuil en libérant la parole. Je l’ai vu passer par plusieurs étapes qu’elle décrit si bien dans son livre « L’instinct de vivre ». Et je sais ô combien il est difficile de trouver les mots et d’accompagner les parents endeuillés. J’avais moi-même tant d’interrogations et d’incompréhensions : pourquoi elle ? Pourquoi a-t-elle vécu cela ? Existe-t-il une explication à ce qu’elle vient de vivre ? J’essayais de comprendre pour pouvoir l’aider au mieux.

Et pendant ces 14 ans, je n’ai pas cessé de chercher un sens aux épreuves que j’ai traversées. Peut-être parce qu’en les comprenant, je pouvais mieux les dépasser.

Maintenant, je suis thérapeute holistique. J’accompagne les personnes qui souhaitent se libérer de leurs blocages émotionnels en les identifiant et en les comprenant, en m’aidant de mes capacités de channel. Et j’ai appris, en effet, que chaque épreuve qui se présente sur notre chemin est un indice sur les blocages que nous devons dépasser. J’ai alors changé mon regard sur ces obstacles en y apportant une vision plus spirituelle. A chaque nouvelle difficulté à laquelle j’étais confrontée, j’ai tenté de trouver le message qui m’était envoyé pour mieux me guider. Ce que j’ai compris pendant toutes ces années et lors de mes séances d’accompagnement avec mes patients, j’aimerais les partager avec vous aujourd’hui. Je ne prétends pas détenir la vérité mais des réponses différentes liées à l’âme. Ces réponses appartiennent à un monde qui nous est invisible au premier abord, mais qui prend tout son sens lorsque nous cherchons ce qui existe derrière la réalité. De nouvelles réponses peuvent ainsi apparaitre. Et si celles-ci parlent à certains d’entre vous et qu’elles vous apportent un regard différent sur vos épreuves ou vous confirment vos intuitions, alors j’en serais heureuse.

Un enfant qui vient au monde c’est d’abord une âme qui porte sa propre histoire et ses propres choix. Il décide de venir sur cette terre pour dépasser certains blocages. Et pour cela, il va choisir la famille (parents, frères et sœurs) qui va lui permettre de l’accompagner au mieux sur son chemin de vie. Les parents ne sont pas en reste car eux aussi choisissent cet enfant. Ce dernier les aidera à dépasser aussi des problèmes enfouis. Une âme qui vient s’incarner est autant là pour faire évoluer les parents que les parents sont présents pour faire grandir leur bébé. C’est une sorte de contrat entre eux qu’ils passent au moment même où il y a un désir d’enfant. Et cela vaut également pour les femmes tombant enceintes alors qu’elles ne le souhaitent pas. Il faut donc avoir conscience qu’un enfant arrive déjà avec un passé et son propre chemin dont les parents seront les accompagnateurs. Respecter l’enfant, c’est respecter son chemin. L’aimer c’est l’accompagner à accomplir ce qu’il a choisi d’accomplir.

Parents et enfants décident donc de vivre des épreuves pour évoluer, croître, grandir ensemble, car c’est dans les épreuves que l’Homme va puiser en lui, dans sa force et son courage pour les surmonter. Les moments heureux comme les moments malheureux sont indispensables pour trouver l’équilibre entre le bonheur et la croissance. En se dépassant, on se rapproche du bonheur. Il est important de comprendre que ces épreuves ne sont pas des punitions ou de la malchance mais ce sont des opportunités de dépasser nos peurs, nos angoisses, nos blocages, nos blessures afin de nous rapprocher de nous-mêmes. Cela peut sembler difficile à lire quand la peine est profonde et encore bien présente. J’ai moi-même mis plusieurs années à intégrer cela alors même que je vivais parfois des épreuves douloureuses. Le deuil périnatal n’est donc pas une punition ou un échec que l’on vit sur terre, il relève plus de la rencontre karmique que choisissent de vivre les enfants et leurs parents pour évoluer mutuellement et se dépasser sur leur chemin de vie.

Lors de mon accompagnement en séance, je constate souvent l’amour caché derrière la souffrance et le sentiment d’injustice profond. Avec l’aimable autorisation de leur famille, je vous relate ici une partie de l’histoire de ces jumeaux, nés à 6 mois de grossesse, dont un n’a vécu parmi nous que vingt heures. Je travaille avec mes guides qui me suivent et m’accompagnent pendant mes consultations. Ils répondent à mes questions afin de proposer aux patients un éclairage sur leurs expériences de vie. Pendant la séance, j’ai demandé à comprendre pourquoi cet enfant les avait quittés. Ils m’ont donc expliqué la raison pour laquelle lui était parti, tandis que son frère avait survécu. J’ai notamment découvert que cette famille avait déjà connu des problèmes d’incarnation sous la forme de plusieurs fausses couches à plus de 6 mois de grossesse. Après la naissance, et malgré le décès d’un des jumeaux, ils continuaient à rester ensemble. Le bébé décédé demeurait en énergie auprès de son petit frère jusqu’à ce qu’il soit totalement sorti d’affaire et en bonne santé. Quand l’enfant a quitté l’hôpital, quelques mois plus tard, j’ai reçu l’information que son frère serait toujours présent dans sa vie et que si jamais les parents souhaitaient un autre enfant, il pourrait revenir car il était lié à son jumeau. Et s’il ne pouvait revenir sous la forme d’un frère ou d’une sœur, alors il serait lié différemment à lui par le biais d’un cousin ou d’un meilleur ami par exemple. Pour les membres de la famille, cela a été un véritable soulagement de comprendre leur histoire. Evidemment, cela n’effacera jamais leur peine et le manque qu’ils ressentent mais cet enfant fait partie de leur vie pour toujours et cela les aide doucement à mieux accepter son départ. Cet événement douloureux a donc été un moyen pour la famille d’avancer pour comprendre pourquoi elle vivait ces difficultés d’incarnation avec ces fausses couches observées dans les lignées et ainsi de s’attaquer au cœur du problème, petit à petit, en suivi thérapeutique afin d’examiner comment en finir avec cet héritage.

Chaque cas est bien entendu différent mais l’explication nous éclaire sur le choix des âmes qui parfois nous dépasse. Comprendre permet souvent de surmonter nos douleurs en leur donnant un sens. J’ai toujours constaté, par mon expérience de thérapeute, que ce soit pour des décès survenus trop tôt, des maladies, des problèmes relationnels ou professionnels, qu’il y a toujours de l’amour derrière chaque épreuve. Ces obstacles nous arrivent pour nous rendre meilleurs, pour nous rapprocher du bonheur en nous éloignant de nos peurs qui nous empêchent d’être ce que l’on est au plus profond de nous et de vivre ce que nous devons vivre pour évoluer. La peur paralyse, l’amour guide et fait grandir. Il faut transformer nos épreuves en amour. Il y a toujours une raison qui n’est pas une punition, qui est liée au choix des âmes des parents et des enfants. La connaître aide à dépasser la situation car il est plus facile d’accepter ce que nous comprenons.

Le fonctionnement de la vie est une machine incroyable que nous regardons bien souvent par le bout de la lorgnette. Mais elle semble plus vaste. Tout a un sens et un sens guidé par une seule émotion : l’amour.

Ces expériences, les miennes, celles de mes patients, m’ont fait changer mon regard sur le monde, la vie, la mort. J’ai compris que tout ce que nous vivons n’est qu’un cycle toujours guidé par cet amour inconditionnel. Celui que nous portons envers nous-mêmes et les autres. N’ayez pas peur de regarder en vous ce que vos épreuves veulent vous montrer, c’est un message qui vous donnera les clés pour comprendre l’incompréhensible et pour dépasser la douleur afin de se rapprocher de la paix intérieure et de l’amour. Laissez-vous guider par votre cœur, votre enfant y est et y demeurera toujours. La quête de notre propre vérité est la plus importante. Celle qui va nous rendre heureux. Celle en laquelle nous sommes libres de croire. Portez le message que cet enfant vous tend. Il ne veut que votre bien. Vous êtes ses parents, il vous a choisi. Que le vide qui s’est peut-être installé dans votre vie et dans votre cœur, vous permette de le remplir de paix, de sérénité et d’amour. Je vous souhaite de les trouver afin de transformer ces événements douloureux dans un bain de lumière.

Soyez heureux, avec vos enfants, où qu’ils se trouvent. Ils ne sont pas loin de vous.

Malika
Thérapeute holistique
Contact : channelholistique@gmail.com

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :